Melty "Brian Molko révèle la playlist de son concert de Mawazine", Jun'15

Publié le 2 juin 2015
Ecrit par Olivier L.

L’emblématique chanteur du groupe de rock s’est confié à la rédac de melty au bar de son hôtel. De son programme au public marocain, il nous a tout dit.

La vie est parfois si simple qu’elle ressemble à un rêve. Imaginez votre chanteur préféré qui sirote un verre au bar d’un grand hôtel la veille d’un concert que vous attendez depuis des mois. Vous prenez votre courage à deux mains pour lui poser quelques questions : il y répond en vous souriant, vous file quelques scoops et boit ensuite des coups avec vous pendant deux heures. C’est ce qui m’est arrivé à la veille du concert de Placebo sur la grande scène OLM Souissi du festival de Mawazine au Maroc, La bonne nouvelle, c’est que je peux partager ces infos avec tous les metynautes, à commencer par les chansons prévues pour ce set où plus de 100.000 personnes sont attendues. Les titres ? Pour les fans historiques, comme moi, “il y aura Teenage Angst, c’est juré”, m’assure Brian Molko, “et un mélange du nouvel album et des classiques”. Lesquels ? “Every you and Every Me, Special K, Bitter End, Special Needs, Loud Like love, For what it’s Worth, et beaucoup de chansons de notre album Meds que j’adore, comme Space Monkey…”. Et Hang on To Your IQ ? “Non, même si je l’aime aussi beaucoup”, concède Brian qui me console en m’assurant que “le concert va durer au moins une heure et demie”.

Pour le reste des confessions, Brian Molko m’avouera avoir écouté le concert d’Avicii qui a fait de Mawazine le plus grand dancefloor d’Afrique lundi ainsi que celui de Sean Paul qui a répondu sur scène à ceux qui le prennent pour un has been. Les a-t-il kiffés ? “Non”, me répond-il, sincère mais sans mépris. “Cela ne m’a pas plu mais c’est important de savoir ce qui est populaire, ce qui branche les gens, peut-être pour faire exactement l’opposé!”, commente-t-il avec malice. Et venir en faire profiter ses fans français ? “On vient de jouer trois ou quatre festivals chez vous ! De la Bretagne au Sud en passant par Lyon mais on ne sait pas quand on va revenir en France…”, me confie encore Brian en m’expliquant que l’essentiel de son plaisir d’artiste est aujourd’hui “la création et la volonté de chercher à se renouveler”. “Chaque fois que l’on sort un album, on arrive à toucher une nouvelle génération d’adolescents, peut-être que l’on est un peu immature émotionellement”, sourit-il. Moi aussi, à en croire mon état à la fin de cette interview impromptue ! Pincez-moi, j’ai un concert à aller voir. Quelle chanson de Placebo attendez-vous?



Source: melty